images_2

Je suis à la fois triste et heureux pour mon pays

 

Triste de constater un  positionnement dérisoire de certains et heureux de participer à ce grand mouvement de prise de conscience collective.

Pendant que des millions de Français sont écoeuré par la recrudescence d’ un fascisme destructeur, aveugle, totalitaire, en résumé absolument inacceptable, certains autres s’ emploient à la division en s’ opposant aux « je suis Charlie » par un « je ne suis pas Charlie ». Tout simplement parce que ces derniers n’ appréciaient pas l’ humour décapant de ce journal humoristique libéré de tous scrupules bloquant et au nom de la liberté d'expression, ou parce qu ’ une Marine LE PEN ou un Florian PHILIPOT se sont désolidarisés des vrais patriotes Républicains qui ont décidés de suivre un mouvement de résistance.

Je considère qu'il s'agit là d’ une triste fausse note dans un paysage réconfortant de prise de conscience que l’ union c’ est   mieux que la division. Et s’ il est un thème sur lequel l' unanimité doit se faire, c’ est celui de la défense de la République et de la paix.

Chaque citoyen a le devoir de bien réfléchir avant de se prononcer pour la division plutôt que le rassemblement.

Le Cercle des Citoyens Français a le devoir de dénoncer ce grand écart.